TRADITIONS
de
NORMANDIE


PORTRAIT DU DIABLE

Généralement fourchu, cornu, velu, le diable est parfois un grand bouc ayant deux cornes par devant et deux par derrière, et que celles de devant se rebroussent en haut ; que le plus souvent, il n'a que trois cornes et qu'il a une espèce de lumière dans celle du milieu, laquelle sert à allumer les bougies du sabbat et celles de la messe qu'on y contrefait.

Il y a devant lui ses parties sexuelles qu'il montre toujours, longues d'une coudée, écailleuses et sinueuses, en forme de serpent de grosseur médiocre, d'un rouge obscur. Le diable a encore une grande queue par derrière, avec un visage au-dessus, qu'il donne à baiser dans les sabbats.

Mathias de GIRALDO - Histoire de sorciers (1846)