LÉGENDES
du
CALVADOS


LES CHIENS NOCTAMBULES

Dans les fermes des environs accidentés de Chaindollé (ou plutôt Chênedollé), toutes les nuits, trois énormes chiens à longs poils parcouraient ainsi la contrée, passant de plaine en plaine, d'une masure à l'autre, rôdant autour des habitations, effrayant et poursuivant les bestiaux, faisant aussi la conduite aux humains à l'occasion, mais surtout s'attaquaient aux chiens de garde, qui, affolés, cassaient la chaîne et venaient ensuite, queue serrée et poil hérissé, se cogner dans les portes. Surexcités et furieux, les habitants s'unirent, s'armèrent, firent des battues pour essayer d'atteindre ces monstres : ce fut en vain.

Parfois, ils se laissaient entourer, mais au moment où on croyait les tenir, d'un bond, ils franchissaient le cordon de leurs agresseurs et continuaient leur ronde. Ils étaient insaisissables et leur audace allait grandissant.
Leurs lugubres exploits commençaient avec la nuit et leur insolence croissait jusqu'à aller s'introduire dans les maisons, par les volets des portes pour venir manger les légumes sur les soupes au milieu des membres de la famille anéantis et n'osant bouger.
La consternation régna longtemps dans le pays.

A. MADELAINE - Au bon vieux temps.
Récits, contes et légendes du l'ancien Bocage Normand (1907)