LÉGENDES
SEINE
MARITIME


CAPET TOUZÉ

Le meunier d'Aubermesnil avait la réputation d'être fraudeur.
Tous ses collègues souffraient de la même renommée, mais celui d'Aubermesnil avait de plus la fâcheuse habitude de se laisser surprendre !
Un lutin, du nom de Capet Touzé, avait pour sa part la coutume de rendre la justice : de punir les méchants et de récompenser les bons. Quand il apprit les mauvais penchants du meunier d'Aubermesnil, il vint à plusieurs reprises dans le moulin et fit subir au propriétaire coup de bâton sur coup de bâton.

Le pauvre escroc était rossé, plus souvent qu'à son tour. Finalement, il dut abandonner le métier, le moulin et le village.
Mais Capet Touzé ne s'était jamais montré, ni vanté des punitions qu'il administrait.
Aussi personne ne comprenait ce qui arrivait au meunier et tout le monde refusait de prendre sa suite. Les ailes du moulin se sont arrêtés à tout jamais, les ronces ont envahi les rouages et les paysans d'Aubermesnil allaient moudre leurs grains à Foucarmont ou Saint Léger.

Édouard SPALIKOWSKI - Le pays de Bray anecdotique (manuscrit, 1940)